May & June c'est avant tout l'histoire d’Audrey que rien ne prédestinait à devenir créatrice de bijoux. Double diplômée d'un master en Ingénieurie Environnemental et en Management, son avenir semblait bien loin du monde de la mode et de la création.  C’est en 2015, encouragée par ses proches que la jeune femme décide de réaliser un rêve d’enfant en fondant sa propre marque. Très vite, elle a un coup de foudre pour le cuir, une matière qu'elle trouve à la fois noble et brute.

Véritable passionnée et boulimique de travail, elle place le fait-main au coeur de son processus créatif. De la découpe des peaux, à la fabrication de ses anneaux en passant par la frappe de ses pampilles logotée, la soudure de ses pièces, le polissage de ses manchettes et le tressage du métal utilisé pour ses bijoux, Audrey fait tout elle-même ! Curieuse par nature et autodidacte, elle peut passer des heures à échanger avec les artisans avec lesquels elle collabore pour s'enrichir de leur expérience et leur savoir-faire.

Son ambition ? Sublimer la matière pour créer des bijoux fins et originaux, réalisés avec soin et passion à des prix abordables !

Jeune parisienne expatriée dans le golfe du Morbihan depuis quelques mois, c’est dans la jolie ville de Vannes et près de Lorient que sont situés ses deux ateliers. L’un pour le travail du cuir et l’autre pour le travail du métal. Seul le processus de dorure est externalisé auprès d’un artisan parisien afin d’obtenir une dorure à l’or fin de 24 carats.

Les matériaux utilisés sont également choisis avec très grand soin. Les peaux composant les bijoux de la marque sont d’origine française et proviennent de peausseries parisiennes de référence. Les doublures utilisées sont issues de chutes de Hautes Maisons Françaises et se caractérisent par leur tannage végétal ainsi que leur grande qualité (absence de problèmes de déteinte ou de réactions allergènes). La majorité des apprêts (anneaux, clous, pampilles) est réalisée manuellement grâce à l’utilisation d’un savoir-faire artisanal appris progressivement au contact d’apprêteurs, de bijoutiers, et d’orfèvres.

Autodidacte pour l’apprentissage du cuir, c’est progressivement qu’Audrey a développé ses capacités en bijouterie. Pour la réalisation de ses bijoux, elle utilise des machines artisanales (presses, laminoires, filières, disques de découpe, etc.) dont certaines sont plus que centenaires. C’est auprès d’un maître apprêteur qu’elle apprend à réaliser ses propres pièces. Du dessin, à la conception finale du bijoux, de nombreuses étapes sont respectées méthodiquement par la créatrice : mise en forme du métal, cuissons, perçage, soudures à l’argent, meulage et polissage. Les pampilles logotées au nom de la marque sont également réalisées manuellement et finalisent la personnalisation de chaque bijoux May & June.